[Intervention] Livres de comptes et réseaux d’affaires : les fonds Datini et Salviati (XIVe-XVIe siècles) (Ingrid Houssaye Michienzi)

140e Congrès du CTHS, tenu à Reims sur le thème «Réseaux et Société», 27 avril-2 mai 2015 (Reims)


Le fonds Datini des archives de Prato et le fonds Salviati de la Scuola Normale Superiore de Pise sont les deux plus riches fonds d’entreprises de la première modernité européenne. Ils permettent la reconstruction d’importants réseaux d’affaires florentins parcourant les espaces européen et méditerranéen de la fin du XIVe et au XVIe siècle.
Les modus operandi apparaissent très clairement dans les livres comptables, permettant de reconstruire les interactions entre les compagnies d’affaires florentines, les opérateurs des places qu’ils fréquentaient et les réseaux fonctionnant à longue distance, dont les acteurs intervenaient dans un même environnement régional. À travers l’exemple de la compagnie Datini de Majorque et de la compagnie Salviati de Constantinople, il sera possible de prendre la mesure du lien étroit entre reconstruction de réseaux et comptabilités d’entreprise.
La communication cherchera, à travers des exemples concrets d’opérations commerciales, à définir une méthodologie permettant, à partir de telles sources, de reconstituer des réseaux d’affaires parcourant l’Europe et au-delà.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.