[Soutenance de thèse] Réseaux florentins, négoce et politique à Lyon autour de 1500. Giuliano da Gagliano et la compagnie Salviati (Agnès Pallini-Martin)

Information publiée le 1er juillet 2013

Le 26 juin 2013, à l’EHESS, Agnès Pallini-Martin a soutenu sa thèse intitulée

Réseaux florentins, négoce et politique à Lyon autour de 1500. Giuliano da Gagliano et la compagnie Salviati

Composition du jury
M. Mathieu Arnoux, directeur de thèse, Professeur à Paris VII, Directeur d’étude à l’EHESS
Mme Elisabeth Crouzet – Pavan, Professeur à l’université Paris IV-Sorbonne
M. Jacques Bottin, Directeur de recherche émérite au C.N.R.S., I.H.M.C
M. Jean – Louis Gaulin, Professeur à l’université Lumière-Lyon 2
M. Francesco Guidi – Bruscoli, Ricercatore à l’università degli Studi de Florence

Agnès Pallini-Martin a obtenu le grade de docteur avec la mention très honorable et les félicitations du jury à l’unanimité.

Résumé
Notre travail propose une comparaison et une analyse en parallèle de documents comptables de marchands-banquiers florentins à Lyon à la fin du Moyen Age, Giuliano da Gagliano, marchand-banquier travaillant pour le compte des Medici et la compagnie d’Alamanno et Jacopo Salviati. Les sources comptables, conservées dans les archives italiennes, permettent de conduire une analyse des pratiques marchandes et les fonctionnements internes des entreprises et offrent un autre point de vue que celui des sources françaises sur la présence et le rôle des Florentins à Lyon. Notre étude met ainsi en lumière les stratégies d’affaires de compagnies florentines très différentes l’une de l’autre et leurs réseaux politiques et commerciaux pour une période mal connue. Giuliano da Gagliano est un marchand au service de compagnies comme celle des Medici et des Bartolini et il mène des activités plus politiques que commerciales. La compagnie Salviati, quant à elle, est une compagnie marchande de grande envergure qui trouve à Lyon l’implantation nécessaire pour une compagnie spécialisée en activités d’import-export. Enfin, notre travail replace leurs parcours familiaux et leurs choix politiques et commerciaux dans le contexte politique florentin, visibles dans le mode de constitution des archives Salviati.

Mots-clés : Giuliano da Gagliano, Alamanno et Jacopo Salviati, Lyon, Florence, compagnies commerciales, réseaux, documents comptables.

Abstract
Our work offers a comparison and an analysis in parallel with account books of Florentine market bankers in Lyon, at the end of the Middle Ages: Giuliano da Gagliano, a market banker working for the Medici account and the Alamanno & Jacopo Salviati company. The account books, kept in the Italian archives, allow us to conduct an analysis of marketing practices and the internal runnings of companies, and offer another point of view other than that of the French sources of the presence and the role of the Florentines in Lyon. Our study also brings to light the Florentine companies’ strategy matters, which are very different from each other, and their political and commercial networks for an unknow period. Giuliano da Gagliano is a merchant who works for other companies such as that of Medici and Bartolini and which lead the more political and commercial activities. As for the Salviati company, it is a large-scale marketing company which finds, in Lyon, the necessary implantation for a specialist company in the imports-exports field. Finally, our work replaces their family journeys and their political and commercial choices in the Florentine political context, which are clear in the mode of composition of the Salviati archives.

Keywords: Giuliano da Gagliano, Alamanno & Jacopo Salviati, Lyon, Florence, commercial companies, networks, account books.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.