[Arezzo 2014] Programme du VIIe Atelier doctoral, 30 juin-4 juillet 2014

Arezzo2014 - copieVIIe Atelier doctoral « Sources pour l’histoire économique européenne (XIIIe-XVIIe siècles) ».
Thématique 2014 : Sources pour l’histoire du travail (XIIIe-XVIIe siècles) / Fonti per la storia del lavoro (secoli XIII-XVII).

Comité scientifique : Mathieu Arnoux, Jacques Bottin, François Dumasy, Amedeo Feniello, Franco Franceschi, Stéphane Gioanni, David Igual Luis, Antonella Moriani, Matthieu Scherman.

Organisation : École française de Rome École normale supérieure (Paris), Université Paris 7 «Denis Diderot», Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS-ENS), Istituto storico italiano per il Medio Evo, Università di Siena-Dipartimento di Scienze, della formazione, scienze umane e della, comunicazione interculturale, Fraternita dei Laici di Arezzo.

D’une durée de cinq jours, la septième session de l’Atelier doctoral d’Arezzo aura pour thème « les sources pour l’histoire du travail ». Longtemps étudiée à travers le prisme des réglementations de métiers, la question a connu des renouvellements historiographiques décisifs dans les dernières décennies. Les thématiques privilégiées concernent le processus de production et ses acteurs, tant dans le milieu urbain que rural. Une attention particulière devra être portée à l’organisation du travail, aux modalités de rémunération, aux formes prises par la dépendance, à la formation du capital humain ou encore aux hiérarchies socio-professionnelles. Dans cette perspective, le recours aux fonds comptables, et plus précisément aux archives d’entreprise, est primordial, puisqu’ils contiennent de nombreux éléments relatifs à l’organisation et au coût du travail, qu’il s’agisse d’enregistrer les rémunérations verssées ou de mesurer la valeur exacte d’un produit. L’éventail de la documentation étudiée sera toutefois plus ample. En l’absence de registres comptables, les fonds notariaux, les archives fiscales et les textes réglementaires sont fondamentaux et, tout comme les sources judiciaires etlittéraires, ils représentent un apport précieux pour intégrer les informations susceptibles d’éclairer avec acuité le processus de production, les relations qu’il engendre, ainsi que les représentations sociales du travail et des travailleurs.

La settima sessione del Seminario di studi dottorali di Arezzo, della durata di cinque giorni, sarà dedicata alle fonti per la storia del lavoro, un settore che, a lungo studiato attraverso il prisma della regolamentazione normativa, negli ultimi decenni è stato decisamente rivisitato e rinnovato dalla storiografia. L’obiettivo è quello di affrontare i temi legato al processo di produzione ed ai suoi attori sia in area rurale che urbana, con particolare riferimento all’organizzazione del lavoro, alle modalità di remunerazione, alle forme di dipendenza, alla formazione del capitale umano, alle gerarchie socio-professionali. Centrali, in questo tipo di analisi, saranno le fonti contabili e d’impresa, in quanto capaci di restituire la descrizione e la misura del lavoro, si tratti di registrare i compensi versati o di misurare il valore esatto di un prodotto. Ma il ventaglio della documentazione presa in esame sarà necessariamente più ampio, comprendendo le fonti di carattere notarile, fiscale e normativo – fondamentali in mancanza delle scritture contabili e comunque preziose per integrarne le informazioni – nonché quelle di carattere giudiziario e letterario, in grado di illuminare con maggiore vivezza la quotidianità del processo produttivo, la rete di relazioni ad esso legato, la stessa rappresentazione sociale del lavoro e dei lavoratori.

Programme (français) VII Atelier Arezzo 2014 (pdf)
Programma (italiano) VII Seminario Arezzo 2014 (pdf)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.