[Article] Les milieux d’affaires florentins, le commerce des draps et les marchés ottomans (Ingrid Houssaye Michienzi)

Carte marine, Mecia de Viladestes me fecit in anno MCCCCXIII, détail. Source : Bibliothèque nationale de France, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55007074s

Carte marine, Mecia de Viladestes me fecit in anno MCCCCXIII, détail. Source : Bibliothèque nationale de France, http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55007074s

 Ingrid Houssaye Michienzi, « Les milieux d’affaires florentins, le commerce des draps et les marchés ottomans à la fin du XVe et au début du XVIe siècle », Mélanges de l’École française de Rome – Moyen Âge [En ligne], 127-2, 2015, mis en ligne le 12 octobre 2015.
URL : http://mefrm.revues.org/2753

Résumé
Les activités des négociants florentins, grâce à d’importants dépôts d’archives sur lesquels se sont penchées plusieurs générations d’historiens, sont relativement bien connues, mais il est des lacunes historiographiques persistantes qui nécessitent d’être comblées. Ainsi, si les relations commerciales de Venise, de Gênes, d’Ancône ou de Raguse avec l’Empire ottoman ont fait l’objet de nombreux écrits, Florence et ses marchands sont quasiment absents de l’historiographie. Ce présent article a ainsi pour but à la fois de combler ce vide historiographique et de bouleverser l’image classique d’une Méditerranée orientale dominée par Gênes et Venise et leurs constantes rivalités. Le corpus réuni, composé de documents issus de la pratique des affaires – registres de comptes et correspondances – offre d’abondantes informations sur le commerce qui était alors effectué dans l’Empire par les marchands florentins et permet d’analyser leurs mécanismes d’insertion sur les plus importants marchés de l’Empire ottoman à la fin du XVe siècle et au début du XVIe siècle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.